Un Enfant nous est né....

Noël est là ! Voici que les chants et les lumières sont en train de remplir les rues, les magasins, les maisons …

Noëltous les jours les mass-médias nous amènent les échos et les images d’une violence déchaînée qui semble ne plus avoir de limites : quelle espérance garder ? Dans certaines sociétés les produits du commerce nous envahissent et essayent de nous arracher le sens de nos valeurs : où est la joie vraie et profonde? Dans d’autres la pauvreté est accablante jusqu’à la mort … violences de tous genres dans tous les pays du monde… Seigneur où es-Tu ?

Noël … un Enfant est là !
«  Soyez sans crainte car voici je vous annonce une grande joie… aujourd’hui vous est né un Sauveur… vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche » Lc 2, 10

 « En se faisant si petit enfant, enfant si doux, il vous crie : confiance, familiarité - n’ayez pas peur de moi - prenez moi dans vos bras - ne craignez pas, ne soyez pas si timides devant un petit enfant si doux qui vous sourit et vous tend les bras. Il est votre Dieu, mais il est plein de douceurs et de sourires. Soyez toute tendresse, tout amour, toute confiance.». (Fr. Charles de Jésus)

Noël … au cœur de la souffrance la plus déchirante un enfant nouveau-né arrache un tendre sourire à ceux qui l’entourent. Même quand nous plongeons dans nos idées les plus sombres de nos questionnements en recherchant le sens de nos vies, le sourire d’un enfant a le pouvoir de nous faire sortir de nous-mêmes.

C’est Lui, notre Dieu : cet Enfant tout-petit ! Porté par ses parents Il a pris la fuite de la violence déchaînée de Hérode ; Tout Petit Il se livre entre nos mains, Il a besoin de nous pour survivre face au froid, à la faim…

C’est bien ça l’expérience de petite sœur Magdeleine dans son ‘rêve’ :  la Sainte Vierge, tenant dans ses bras l'Enfant Jésus - un Enfant Jésus comme jamais de ma vie je n'aurais pu le réaliser parce que cela dépassait toute vision humaine - je ne puis même pas le décrire parce que je ne trouve pas de mots autres que ceux de "lumière, douceur et surtout amour". Et la Sainte Vierge se préparait à le donner. C’est une expérience transformante de la tendresse et de la proximité de Dieu. Osons, nous aussi, Le prendre dans nos bras !

… le mystère de la Crèche : Dieu, par amour, se faisant petit enfant... le Fils de Dieu acceptant, par cet excès d'amour, Lui, la Science et la Puissance infinies, de passer par un tel état de faiblesse et d'impuissance... le Christ donnant le premier témoignage de son Amour par l'anéantissement de la Crèche avant de le donner par sa mort sur la Croix." (ps. Magdeleine) "

« Le Fils de Dieu dans son incarnation nous a invités à la révolution de la Tendresse. » (le pape François)

 

Oui, c’est Noël ! et son message déchire nos désespoirs, sa joie remplit nos cœurs et donne un sens nouveau à nos vies, à tant de gestes d’espérance accomplis par tant d’hommes et de femmes pour bâtir la paix, la justice, l’harmonie…

Plus que jamais résonne ce souhait de ps Magdeleine que nous faisons notre pour chacun de vous :

Il faudra que cette année, encore plus que jamais, vous fêtiez Noël dans un grand courant d'unité et d'amour fraternel en face des souffrances, de la division et de la haine. Il faudra que vous le fêtiez dans la joie de l'esprit d'enfance et dans le désir de communiquer votre joie à ceux qui n'ont pas encore vu luire dans leurs ténèbres, ou ont vu s'éteindre, la petite étoile de Bethléem au-dessus de la crèche d'un tout petit Nouveau-Né.  … soyez au milieu des erreurs modernes, un ferment d'esprit d'enfance, …de jeunesse… de joie (décembre 1965)

Laissons–nous désarmer par Son Amour et sa Tendresse  pour pouvoir en témoigner et la répandre autour de nous !

 

Joyeux Noël à vous tous !

 

 

Pages

Témoignages

  Une petite sœur livre ici ses méditations à partir de citations qui l’ont frappée durant le temps de carême.  
  En décembre 2019, après 30 ans de présence, les petites sœurs ont dû quitter le petit village de Mabasele près de Oïcha à cause des massacres qui se perpétuent dans cette région à l’est de la RD Congo. Ce village est à 35 km de Beni. Petite sœur Sifa vient de passer une semaine dans la région et voici ce qu’elle raconte :
  Ça fait plus d'une semaine que j'ai prononcé mes vœux définitifs. Aujourd'hui, je vous écris pour vous raconter le vécu de ce samedi 17 octobre. Du fond de mon cœur je peux vous dire que je suis heureuse.Heureuse du OUI de Dieu, du mien et du oui de la Fraternité.
J’ai découvert les petites sœurs quand je travaillais au Centre missionnaire diocésain. C’était dans les années 70, l’Eglise du Post Concile cherchait de nouvelles formes et l’écoute de nombreux missionnaires qui rentraient des différents continents avait aussi quelque chose à me dire.
La Fraternité était présente en Arménie depuis 1991, peu après le grave tremblement de terre qui avait fait un très grand nombre de victimes.
La pandémie Covid-19 touche le monde entier. Ceci a entraîné un changement brusque de la vie à cause du confinement. Nos sœurs racontent comment cela est vécu là où elles sont.
 
 
 

Contacts