Meutres et haine

Dans cette période de meurtres et de haine, dans ce temps où les catastrophes succèdent aux catastrophes, que ce Noël soit pour tous un Noël d'ESPERANCE...
Celui que nous attendons, il est le Sauveur du monde. Au pied de la crèche, suppliez-le d'apaiser cette haine qui déferle sur l'humanité.

ps Magdeleine

Pages

Témoignages

  En décembre 2019, après 30 ans de présence, les petites sœurs ont dû quitter le petit village de Mabasele près de Oïcha à cause des massacres qui se perpétuent dans cette région à l’est de la RD Congo. Ce village est à 35 km de Beni. Petite sœur Sifa vient de passer une semaine dans la région et voici ce qu’elle raconte :
  Ça fait plus d'une semaine que j'ai prononcé mes vœux définitifs. Aujourd'hui, je vous écris pour vous raconter le vécu de ce samedi 17 octobre. Du fond de mon cœur je peux vous dire que je suis heureuse.Heureuse du OUI de Dieu, du mien et du oui de la Fraternité.
J’ai découvert les petites sœurs quand je travaillais au Centre missionnaire diocésain. C’était dans les années 70, l’Eglise du Post Concile cherchait de nouvelles formes et l’écoute de nombreux missionnaires qui rentraient des différents continents avait aussi quelque chose à me dire.
La Fraternité était présente en Arménie depuis 1991, peu après le grave tremblement de terre qui avait fait un très grand nombre de victimes.
La pandémie Covid-19 touche le monde entier. Ceci a entraîné un changement brusque de la vie à cause du confinement. Nos sœurs racontent comment cela est vécu là où elles sont.
                                                        « Moi je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel, si quelqu’un mange de ce pain il vivra éternellement. »(Jn 6,50)
 
 
 

Contacts