Vie simple… vie Ressuscitée

Une sœur vivant au Cuba écrit ceci pour souhaiter la grâce du Ressuscité à l’occasion des fêtes pascales.

"Pâque de Résurrection : la Vie a vaincu la mort. Tous les jours!
Le Ressuscité ne se rend pas présent dans ce qui est extraordinaire, mais, comme le dirait p.s. Magdeleine, notre fondatrice, dans ce qui est « extraordinairement simple ».

Aux femmes à qui Il a voulu se montrer en premier, Jésus a dit : « Allez dire à mes frères d’aller en Galilée, ils me verront là bas ! ». Galilée: lieu de la vie ordinaire, la vie de tous les jours ; là, marche le Seigneur.
Je veux vous raconter un fait qui parle beaucoup à mon cœur à  cause de la tendresse et la grâce qu’il contient.

Dans mon quartier, il y a une petite femme de plus de 90 ans, qui prend soin de son fils malade ; il faut voir quelle tendresse, quel amour ils ont l’une pour l’autre. Le fils a des moments meilleurs et d’autres plus mauvais. Un jour qu’il se sentait assez bien, il a voulu se baisser pour fermer un robinet d’arrêt. La maman lui disait de faire attention pour ne pas tomber – à cause de son problème, il tombe souvent – et que le voir s’incliner ainsi lui faisait peur, la rendait nerveuse. Le fils, à son tour, disait à sa maman que c’était elle qui le rendait nerveux en voyant son souci, et qu’il voulait collaborer en quelque chose quand il pouvait… il était très fier quand il est arrivé à fermer ce robinet. Quelques jours plus tard, j’ai demandé à la maman comment allait son fils, elle m’a dit qu’il était tombé mais qu’il n’avait pas eu des ennuis parce qu’il était tombé sur elle. Et elle me montrait les bleus qu’elle avait…en me disant : « Il m’a dit : Maman, ne t’approche pas de moi, je ne veux pas te tomber dessus… » Et ses yeux brillaient et elle riait en se sentant tellement aimée par son fils.
Cela me fait un grand bien de rencontrer les deux ; je vois que la Résurrection du Seigneur agit en transformant leur situation d’extrême faiblesse en Vie digne et pleine d’Amour. Et avec eux, je rends grâce pour tout le Bien qu’ils savent découvrir dans les événements de chaque jour.

Au coin de la rue, une famille vit dans une maison minuscule, avec une petite pièce qui est cuisine, salon et chambre à coucher. Le papa a la maladie de Parkinson et il se met sur la porte à vendre des petits fruits quand il en a ; la maman travaille pour élever les enfants, une fille et un fils adolescents, qui vont à l’école. C’est une belle famille très unie. Dans l’après midi, vers l’heure à laquelle les enfants doivent arriver, le papa se place devant la porte pour les attendre… Son regard qui scrute loin m’émeut toujours, et il y a dans ses yeux une très belle lumière quand il aperçoit ses enfants… regard qui couvre de bénédictions, qui transmet vie et joie – Passage du Ressuscité.

Il commençait à faire jour.  Je marchais dans notre rue avec une femme. Les deux, nous avons remarqué la lumière du jour en train de naître, délicate et pleine de promesses pour la journée qui allait commencer. Elle m’a parlé de son fils, de ce qu’elle faisait pour lui et comment celui-ci la "recompensait" en cherchant du travail, avec bonne volonté.
Le soleil commençait à se lever. Nous avons pu rendre grâce ensemble pour la beauté gratuite de ces instants… Saveur de Résurrection !

 

              Je vous souhaite la joie profonde que seulement la rencontre avec le Ressuscité peut semer et faire grandir dans nos cœurs ! "

                                                                     

 

 

                                                                          

 

 

 

 

 

mots-cles: 

 
 
 

Contacts