« Lève – toi, Il t’appelle ! »

 

Le 28 octobre 2018 à Varsovie Pologne, petite sœur Ania Izabela a fait son engagement définit dans la congrégation des Petites Sœurs de Jésus. Cela est tombé autour de la date de conversion du frère Charles (29 ou 30 X).

Dans l’évangile ce jour, Jésus guérit l’aveugle qui crie vers Lui en suppliant sa miséricorde. La foule, à côté de lui, à l’appel de Jésus, l’encourage : « lève-toi, Il t’appelle ! » A ces paroles, Bartimée se comporte de façon irrationnelle : il jette son manteau, il saute, il va vers Jésus ». Lui, l’aveugle, il va vers Jésus !

C’est la même chose avec la vocation – Jésus nous appelle, quand nous sommes encore aveugles, sourds, infirmes. Il nous appelle parce qu`Il entend notre gémissement, notre épuisement à cause de nos faiblesses. Le chemin de la vocation est chemin de conversion vers Jésus, vers Dieu – le chemin de guérison et de miséricorde reçues. Avec la joie de croire que Dieu nous aime tellement !

La veille nous avons prié ensemble le rosaire : les sœurs, la famille et quelques amis. Il a été préparé par les petites sœurs de Szczecin, la communauté d’ Ania . Nous avons prié spécialement pour ses parents et sa famille.  Les paroles de méditation du frère Charles nous ont aidé pour cela et ont touché profondément nos cœurs : « Les pensées de Dieu sont devenues les pensées humaines et ses chemins les nôtres, dès que notre Dieu a pris chair humaine ».

 

Le lendemain, l’Eucharistie dans notre paroisse, était présidée par père Eugeniusz, ami de longue date de la Fraternité. D`autres prêtres amis étaient aussi présents. 

        A la procession d’offrande on a apporté différents symboles :

 La lumière, symbole du Christ Ressuscité, qui disperse les ténèbres de notre vie.

Les fleurs de différentes couleurs, symbole de l’universalité de l’Église et la présence de différentes nations et cultures dans notre communauté de petites sœurs de Jésus.

L’horloge qui rappelle que notre temps appartient à Dieu et s’inscrit dans l’éternité. Nous voulons le Lui  donner pour qu’Il puisse en disposer selon son désir à chaque moment.

La statue du Petit Jésus couché sur des lettres, journaux, photos exprime que Dieu s’incarne dans notre vie quotidienne. Il est présent pour nous et pour ceux parmi lesquels nous vivons.

 Du pain et du vin, symboles de notre humanité offerte à Dieu comme offrande de gratitude et de louange.

 

 

Des petites sœurs sont venues de Slovaquie, Allemagne, Italie, France, Serbie pour se joindre à nous pour cette fête.

 Nos voisins et des amis nous ont bien aidées pour la préparation et le bon déroulement de cette fête.
Pour tout cela, nous rendons grâce au Seigneur.

 

 

 
 
 

Contacts